Dans la course cannoise au dévoilement de sélections, l’ACID (Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion) diffuse aujourd’hui la sienne. Au programme : beaucoup de premiers films, pour certains auto-produits, avec toujours cette volonté de rompre la chaîne traditionnelle de production et de distribution pour les cinéastes de demain. Du pur cinéma d’art et d’essai, en soi.

Lors de l’édition précédente, c’est l’excellent Thunder Road de Jim Cummings qui avait brillé. Révélé à l’ACID, le film a ensuite connu un succès critique et spectateurs de taille et a notamment été récompensé d’un Grand Prix au Festival du Film Américain de Deauville. Quel parcours ! Découvrira-t-on un long-métrage de cette trempe en Mai prochain ?

Réponse entre le 14 et 25 Mai, dates à laquelle l’ACID se présentera à Cannes.

 

La programmation ACID Cannes 2019


L’Angle mort, de Pierre Trividic et Patrick-Mario Bernard

Des Hommes, de Alice Odiot et Jean-Robert Viallet

Indianara, de Marcelo Barbosa et Aude Chevalier-Beaumel

Kongo, de Hadrien La Vapeur et Corto Vaclav

Mickey and the bear, de Annabelle Attanasio

Rêves de jeunesse, de Alain Raoust

Solo, de Artemio Benki

Take me somewhere nice, de Ena Sendijarević

Vif-argent, de Stéphane Batut

 

L’ACID Trip#3 Argentine


Brève histoire de la planète verte, de Santiago Loza

Las Vegas, de Juan Villegas

Sangre blanca, de Barbara Sarasola-Day

 

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.